Retour à la page d'acceuil

Témoignage


Témoignage d'une accueillante, déléguée d’établissements :

Madeleine, "En entrant à VSArt mes motivations étaient vagues, elles sont devenues très vite plus précises en découvrant les réels besoins et l’attente du troisième âge. L’Association cherchait une remplaçante pour s’occuper des résidences. Au départ je fus un peu submergée. J’ai appris à connaître, à écouter, à nouer des contacts avec les résidents, j’ai constaté le plaisir que notre présence leur procure. C’est pour moi une grande satisfaction. Mon désir a été d’assurer un lien actif entre les établissements, les conférenciers et l'administration de VSArt. Je n’ai jamais ressenti de contraintes émanant de l’Association et cette liberté convenait à mon caractère.

Les contacts avec la direction des résidences, toujours débordée, étaient intéressants, pas toujours évidents. En parlant, je m’informais de leurs préoccupations internes et externes. Ainsi je pouvais plus facilement suggérer des choix de sujets ou de conférenciers appropriés à l’auditoire.


Madeleine entourée de ses « Chères conférencières »

Passant régulièrement au siège, assistant à toutes les réunions - programmation, coordination, assemblées - j’allais y puiser les nouvelles informations qui me serviraient plus tard. Combien de fois m’a-t-on dit : "Vous êtes la conférencière ?" "Non je l'accompagne" Conférencier : un mot magique, l’équivalent du savoir. On veut tout connaître de lui. Assister aux réunions des conférenciers permet de mieux les situer, de les entendre développer les futurs sujets.

L’instant de la conférence, la rencontre avec notre auditoire, moment émouvant où l’on désire très sincèrement l’aider et lui faire oublier les tracas de la vie. En arrivant je trouve mes "petites dames", toujours fidèles, toujours à la même place, toujours à côté de la même amie. Je jette un regard circulaire complice, un sourire répond à un autre sourire, un mot à l’un, un mot à l’autre, pas de préférence. En attendant les retardataires, faisons fonctionner la mémoire. Quel était le thème de la conférence précédente ? Un mot, un détail et ça marche. Ensuite présentons le sujet du mois suivant. Quelques commentaires puisés dans la synthèse ou dans un article permettent d’allumer la curiosité. Parfois je parle de VSArt, des activités auprès des jeunes, de la musique… Mon adhésion à VSArt m’a permis de trouver le prolongement d’une vie active, un intérêt moral soutenu, un enrichissement artistique et social, une réflexion sur le devenir et la satisfaction, je l’espère, d’avoir aidé un milieu vieillissant. Grâce à VSArt, j’ai regardé mon entourage personnel avec plus d’attention et de sentiment et j’ai eu le vif plaisir de côtoyer des personnes intéressantes, de valeur et des plus charmantes.

haut de la page